Ciel de Lacaille - Sciences
Un détail de la carte de Lacalle de 1752 - il comprenait ses nouvelles constellations. [Photo: Bibliothèque Linda Hall]

Il y a un curieux ensemble de constellations dans le ciel du sud. Ils ne représentent pas des animaux exotiques, des actes héroïques ou les faiblesses des anciennes divinités. Ils sont composés d'étoiles sombres et sans nom. Ils représentent des choses comme un chevalet de peintre et un microscope. Peu de gens seraient en mesure de les repérer dans le ciel, même s'ils sont reconnus par l'Union astronomique internationale. Ce sont les inventions de Nicolas-Louis de Lacaille (prononcé la-KYE).

Au XVIIIe siècle, Lacaille arpenta le ciel austral, mesurant les positions de près de dix mille étoiles. Mais quand il est venu les mettre sur un planisphère, il s'est rendu compte qu'il y avait des écarts entre les constellations. Il décide de les remplir de représentations des outils des arts et des sciences.

À l'origine, Lacaille les a nommés dans son français natal, mais les a ensuite latinisés. Il est décédé avant d'avoir pu terminer le traitement de ses données d'étoiles pour un catalogue. Plusieurs années plus tard, l'astronome anglais Francis Baily a effectué cette tâche. Sur la suggestion de John Herschel, Baily a abrégé tous les noms en un seul mot.

Voici un petit tour d'horizon de quelques-uns des points forts des constellations scientifiques de Lacaille.

Antlia
Notre premier arrêt est un hommage à la physique expérimentale. Son nom latin complet Antlia Pneumatica veux dire pompe à air. Lacaille l'a imaginé comme une pompe monocylindre comme le physicien du 17e siècle Denis Papin utilisé pour ses premières expériences sous vide.

Bien que M57, la nébuleuse annulaire de Lyra, soit ce à quoi les gens pensent, Antlia a également une nébuleuse annulaire (NGC 3132) et elle est à la fois plus lumineuse et plus complexe. Les nébuleuses annulaires sont des nébuleuses planétaires, créées lorsque les étoiles semblables au soleil mourant perdent leurs couches externes.

Mais le plus bel objet d'Antlia est le spectaculaire grand design galaxie spirale NGC 2997. Une galaxie de grande conception a des bras en spirale proéminents et bien définis. [Crédit photo: ESO]

Fornax
Fornax Chimiae est un four de chimiste. (Les chimistes ultérieurs utiliseraient un brûleur Bunsen.) Certaines sources affirment qu'il a été créé en l'honneur d'Antoine Lavoisier, l'un des fondateurs de la chimie moderne. Cependant, au moment de la première publication de la carte des étoiles, Lavoisier n'avait que treize ans. Fait intéressant, au cours des années suivantes, Lavoisier était un étudiant de Lacaille au Collège Mazarin.

Fornax manque d'étoiles brillantes, mais les galaxies ne manquent pas. Le Fornax Cluster en a au moins 55, et la galaxie naine Fornax fait partie du groupe local qui comprend la Voie lactée.

Une autre galaxie notable est la galaxie spirale NGC 1097, découverte par William Herschel en 1790. Depuis 1992, trois supernovae y ont été découvertes. C'est aussi une galaxie Seyfert, une galaxie avec un noyau brillant et un trou noir supermassif actif. Bien qu'il soit à 45 millions d'années-lumière, il est suffisamment lumineux pour être vu dans des télescopes amateurs de taille moyenne.

Il y a des galaxies extrêmement lointaines qui ont été révélées dans le champ ultra profond de Hubble. Le plus éloigné - et donc le plus ancien - est l'UDFj-39546284 qui s'est formé environ 380 millions d'années après le Big Bang. Ce n'est probablement pas une galaxie à part entière, mais une sorte de structure stellaire.

Microscopium
Microscopium représente un microscope composé précoce. Il n'y a pas beaucoup d'intérêt ici, donc nous ne nous arrêterons pas longtemps. Son étoile la plus brillante Gamma Microscopii est lumineuse, mais à 229 années-lumière de la Terre, elle est donc assez sombre pour nous. Mais si nous avions été sur Terre il y a 3,8 millions d'années, cette étoile n'était six à des années-lumière. Elle aurait été de loin l'étoile la plus brillante du ciel nocturne.

Télescopium
Même à l'époque de Lacaille, le télescope qu'il représentait était démodé. Il s'agissait d'un télescope aérien du genre de celui que Jean Dominique Cassini utilisait à l'Observatoire de Paris. Un télescope aérien est un long réfracteur suspendu à un poteau.

Un quatuor de galaxies en interaction appelé NGC 6845 est situé à Telescopium. Il a été découvert en 1834 par John Herschel. De plus, il y a le groupe Télescopique de douze galaxies. Le membre le plus brillant du groupe est NGC 6968, une galaxie elliptique. Il est sur une trajectoire de collision avec la galaxie spirale NGC 6861, donc dans un avenir lointain, les deux galaxies fusionneront.

Horologium
Un astronome a besoin d'une horloge pour chronométrer les observations. Et notre prochain arrêt est l'hommage de Lacaille à sa fidèle pendule.

La constellation regorge d'objets du ciel profond. L'un d'eux est la galaxie spirale barrée inhabituelle NGC 1512 qui a un anneau d'étincelle d'environ 2400 années-lumière de diamètre. Mais rien d'autre dans la constellation ne correspond à la grandeur de l'Horologium Supercluster. C'est plus d'un demi-milliard d'années-lumière et contient environ 5000 groupes des galaxies.

Réticulum
Notre dernier arrêt est la constellation qui représente le plus petit objet représenté dans le ciel. Il est traduit par net, mais ce n'est pas un filet de pêcheur. C'est un réticule, le réseau de ridules dans un dispositif de visée. Dans ce cas, il s'agissait du réticule de l'oculaire du télescope Lacaille utilisé pour mesurer la position des étoiles. Il l'a décrit dans les notes de son catalogue d'étoiles du sud comme «le petit instrument utilisé pour construire ce catalogue».

Mais mon objet préféré est le NGC 1313. C'est un galaxie starburst, ce qui signifie qu'il a un taux élevé de formation d'étoiles. Bien que spirale barrée, elle est plutôt mal formée avec un axe de rotation décentré. À juste titre, il est connu sous le nom de Topsy Turvy Galaxy.

Instructions Vidéo: Expérience Top Science: l'arc-en-ciel (Janvier 2022).